L’Analyse du Bilan par les Capitaux Employés

Toute analyse financière qui peut se faire sur la situation d’une entreprise, se fait dans la plus part des cas à partir du bilan. Ainsi, l’analyse du bilan par les capitaux permet de comprendre la manière dont ont été affectés les capitaux de l’entreprise. L’analyse du bilan employée en capital a pour objet d’analyser les capitaux employés dans le cycle d’exploitation et de déterminer comment ce capital est financé.

Plus précisément, dans une analyse employant la méthode des capitaux employés, un bilan se compose des rubriques principales suivantes: les immobilisations, le fonds de roulement, Fonds de roulement d’exploitation, Fonds de roulement non opérationnel, Capital employé. Toutes ces rubriques font l’objet de notre article. Ainsi, permettez-moi de commencer avec le premier point.

L’analyse du bilan à partir des immobilisations

Les immobilisations dans la pratique représentent tous les investissements réalisés par l’entreprise. Il est utile de distinguer, dans la mesure du possible, les actifs d’exploitation et les actifs non opérationnels qui n’ont rien à voir avec les activités commerciales de l’entreprise; Par exemple, des terrains, des bâtiments et des filiales actifs dans des entreprises très différentes ou non significatives.

Les actifs non opérationnels peuvent ainsi être exclus des capitaux employés de la société. En isolant les actifs non opérationnels, nous pouvons évaluer les ressources que l’entreprise peut être en mesure de faire appel à des moments difficiles comme le cas de la cession d’actifs non opérationnels. La différence entre les actifs en exploitation et les actifs non opérationnels peut être subtile dans certaines circonstances.

Fonds de roulement

Les utilisations de fonds comprennent tous les coûts d’exploitation engagés mais non encore utilisés ou vendus comme le cas du stock et toutes les ventes qui n’ont pas encore été payées par les clients. Les sources de financement comprennent toutes les charges encourues mais non encore payées comme dettes commerciales, charges sociales et dettes fiscales, ainsi que les produits d’exploitation des produits non encore livrés.

Le solde net des utilisations opérationnelles et des sources de fonds s’appelle le fonds de roulement. Si les utilisations des fonds dépassent les sources de financement, le solde est positif et le fonds de roulement doit être financé. C’est le cas le plus fréquent. S’il est négatif, il représente une source de fonds générée par le cycle d’exploitation.

La situation négative est agréable mais rare. Il est décrit comme fonds de roulement, car le chiffre reflète les liquidités nécessaires pour couvrir les déficits de financement découlant des opérations quotidiennes. Le fonds de roulement est parfois défini comme des actifs courants moins les passifs courants.

Fonds de roulement d’exploitation

Dans le processus de calcul du fonds de roulement d’exploitation, seul le montant normal des sources de financement opérationnelles est inclus dans les calculs. Les délais de paiement exceptionnellement longs accordés par les fournisseurs ne doivent pas être inclus dans le fonds de roulement normal d’exploitation. Lorsqu’il est permanent, la partie anormale doit être considérée comme une source de liquidités, les fournisseurs étant alors considérés comme jouant le rôle de banquier de l’entreprise.

Les stocks de matières premières et de biens destinés à la revente ne devraient être inclus qu’à leur montant normal. Ce qui est vrai, un chiffre exceptionnellement élevé pour les stocks de matières premières et de biens destinés à la revente ne doit être inclus dans le calcul du fonds de roulement opérationnel.

Il arrive souvent que la partie excédentaire des stocks ou le montant considéré comme stock détenu à des fins spéculatives peut être traité comme un investissement à court terme à haut risque. Le fonds de roulement est totalement indépendant des méthodes d’évaluation des actifs immobilisés, des amortissements et des pertes de valeur des actifs immobilisés. Cependant, le fonds de roulement d’exploitation est influencé par méthodes d’évaluation des stocks, produits et charges reportés et de la politique de provisionnement de la société pour les actifs courants et les passifs et coûts d’exploitation.

Fonds de roulement non opérationnel

Bien que nous ayons considéré avec suffisamment de précision le moment où les flux entrants et sortants se produisent pendant le cycle d’exploitation, nous avons toujours supposé que les dépenses d’investissement étaient payées à l’achat et que les coûts non récurrents étaient comptabilisés dans le compte de résultat.

Naturellement, il peut y avoir des différences temporelles à cet égard, donnant naissance à un fonds de roulement dit non opérationnel. Le fonds de roulement non opérationnel, qui n’est pas un concept très robuste d’un point de vue théorique, est difficile à prévoir et à analyser, car il dépend de transactions individuelles, contrairement au fonds de roulement opérationnel qui est récurrent. En pratique, le fonds de roulement non utilisé est une catégorie fourre-tout pour les articles qui ne peuvent être classés ailleurs.

Capital employé

Le capital utilisé est la somme des actifs immobilisés d’une société et de son fonds de roulement qui comprend fonds de roulement d’exploitation et non opérationnel. Il est donc égal à la somme des montants nets consacrés par une entreprise aux cycles d’exploitation et d’investissement. Il est également appelé actif d’exploitation. Les capitaux employés sont financés par deux principaux types de fonds, les capitaux propres et la dette nette, parfois regroupés sous la rubrique du capital investi.

Ainsi, les capitaux propres comprennent les capitaux fournis par les actionnaires lors de la création initiale de la société et lors des augmentations de capital ultérieures, ainsi que le capital restant à la disposition de la société sous forme de bénéfices transférés dans les réserves.

Et la dette brute de la société comprend le financement par emprunt, quelle que soit sa maturité; c’est-à-dire à moyen et long terme et à des emprunts bancaires ou financiers à court terme. La dette nette d’une entreprise va plus loin en prenant en compte la trésorerie et les équivalents et les titres négociables.

La dette nette d’une entreprise peut être positive ou négative. Si elle est négative, la société aurait des liquidités nettes. Le solde des provisions pour risques et charges non traité en capitaux propres ou en dette nette est inclus dans le calcul du fonds de roulement.

Conclusion

Nous sommes à la fin de notre article qui a parlé sur l’analyse du bilan par les capitaux employés. Cet article a eu cinq points essentiel qui dans la plus part de cas, les capitaux de l’entreprise doivent intervenir. Ainsi, une analyse doit se baser sur tous les éléments susceptibles d’orienter la personne qui fait l’analyse.

Add Comment