La Liquidité de l’Entreprise : Ce qu’Il faut Connaitre de son Importance

La liquidité d’une entreprise est sa capacité à honorer ces engagements vis-à-vis des tiers. Cette capacité est dans la plus part de cas mesuré à partir du bilan de l’entreprise. Cette analyse de la  liquidité du bilan, qui présente un état des actifs et des créances de l’entreprise en fin d’année, a un double objectif : pour les actionnaires, elle permet de lister tout ce que l’entreprise possède, sachant que ces montants doivent être réévalués, et pour  les créanciers cherchant à évaluer le risque associé aux prêts accordés à l’entreprise.

Ce que je peux vous signaler est que dans un système capitaliste, les capitaux propres sont la garantie ultime en cas de liquidation puisque les créances des créanciers sont satisfaites avant celles des actionnaires, ainsi, l’entreprise sera obligé de payer toute les dettes qu’elle a avant de payer les propriétaires de cette dernière. D’où l’importance attachée à une analyse solvabilité-liquidité du bilan dans l’analyse financière traditionnelle.

La liquidité de l’entreprise

Avant toute étude sur la liquidité d’une entreprise, une analyse des postes de bilan doit être effectuée avant l’analyse de la liquidité. Ainsi, les passifs doivent être classés dans l’ordre dans lequel ils doivent être remboursés. Donc lors de l’élaboration du bilan, le comptable doit choisir de les présenter soit sur l’ordre de la liquidité croissante ou décroissante. Étant donné que les bilans sont publiés chaque année, il convient de distinguer les virements à court et à long terme selon lesquels un passif est dû dans moins d’un an ou plus. En conséquence, les passifs sont classés dans ceux à court terme), à moyen et long terme c’est-à-dire dans plus d’un an et ceux qui ne sont pas remboursables.

De même, ce que la société possède donc l’actif, peut également être classé par durée comme suit : d’abord, les actifs qui auront disparu du bilan au cours de l’année suivante, qui comprennent les actifs courants dans la grande majorité des cas; et les actifs qui figureront encore au bilan l’année suivante, qui comprennent des actifs fixes dans la grande majorité des cas.

Par conséquent, du point de vue de la liquidité, nous classons les passifs à leur échéance, les placements à leur date d’échéance et les actifs comme suit, d’abord, les actifs sont considérés comme liquides lorsque, dans le cadre du cycle d’exploitation normal, ils seront monétisés la même année. Ainsi, ils comprennent sauf si le cycle d’exploitation est inhabituellement long des stocks et des créances clients.

Les actifs qui, quelle que soit leur nature comme le siège social, usine, etc. ne sont pas destinés à la vente dans le cours normal des activités et sont considérés comme fixes et non liquides. La liquidité du bilan découle donc du fait que la rotation des actifs c’est-à-dire la vitesse à laquelle ils sont monétisés dans le cycle d’exploitation est plus rapide que le chiffre d’affaires des passifs c’est-à-dire à l’échéance. L’échéancier des engagements est connu à l’avance car il est défini contractuellement. Cependant, la liquidité des actifs courants est imprévisible ce qui implique un risque de flèches de vente ou de dépréciation des stocks, etc. Par conséquent, la structure d’échéance clairement définie des passifs de la société contraste avec la liquidité imprévisible de ses actifs.

Par conséquent, les créanciers à court terme prendront en compte les différences entre la liquidité des actifs d’une société et sa structure de passif. Ils exigeront que la société maintienne les actifs à un niveau supérieur à celui des engagements à court terme afin de dégager une marge de sécurité. D’où la sacro-sainte règle en la matière, à savoir que chaque société doit avoir des actifs devant être monétisés en moins d’un an au moins égal à son passif exigible dans un délai d’un an.

Conclusion

Je suis à la fin de cet article qui a parlé sur l’importance de la liquidité dans l’entreprise. La liquidité dans l’entreprise joue un rôle très capital car il permet aux actionnaires de se faire une idée sur leurs investissements mais aussi aux créanciers de l’entreprise d’être rassuré sur le paiement de leurs créances.

Add Comment