Relation d’Agence et Reporting dans la gestion Comptable

Dans sa gestion de chaque jour, le gestionnaire d’une entreprise demande dans la plus part de cas à ses collègues de faire des rapports en vue de connaitre l’évolution des activités de cette dernière. Je ne sais pas si c’est votre situation, mais je pense que si vous aviez cliqué sur cet article, l’objectif est de savoir sur cette notion de relation d’agence et le reporting dans la comptabilité. Dans le sens de la complexité de ces opérations, la gestion de l’entreprise implique la délégation. Ainsi, cette délégation est visible pour les apporteurs de capitaux aux dirigeants de l’entreprise chargés de créer les richesses qui les rémunèreront, pour les dirigeants spécialisés qui travaillent ensemble à la création de richesses.

Dans la pratique, on ne peut à grand jamais faire une délégation de pouvoir sans faire un contrôle que l’autorité concédée et de l’autonomie accordée, sont utilisée à bon escient. Ainsi, pour contrôler, il faut être informé de ce que le délégataire en d’autres mots,  le titulaire d’une délégation du droit de prendre des décisions a fait et des résultats qu’il a obtenus. Dans cet article, je veux essayer de donner une petite notion sur la relation d’agence, en suite j’essaierais de vous dire les différentes personnes que le reporting comptable est destiné. Sans perdre beaucoup de temps, permettez-moi d’aborder le premier point de cet article.

La relation d’agence dans l’entreprise

Comme vous pouvez le constater, une personne ne peut à lui seule faire fonctionner une entreprise surtout si l’entreprise a la vocation de devenir une grande entité. Ainsi, les apporteurs des capitaux sont dans la plus part des cas obligent de confier à une ou plusieurs personne la gestion de cette dernière pour le bon fonctionnement de cette entreprise. Le gestionnaire lui aussi dans sa gestion, sera obligé de faire un rapport sur la gestion et en fructifiant les capitaux qui ont été mis à sa disposition.

De par sa gestion, vous pouvez le remarquer avec moi que le gestionnaire lui seul ne peut pas être à la fois chef de la production ou des finances de l’entreprise, il sera toujours obligé de faire recourt à plusieurs autres personne pour une bonne gestion de l’entreprise et ainsi, il va être obligé de déléguer certaines tâches de l’entreprise pour son bon fonctionnement et d’en tirer un résultat satisfaisant  de sa gestion. Je pense qu’avec ces petits mots, vous venez de comprendre la notion de la relation d’agence qui consiste à donner un pouvoir à une personne et ce pouvoir doit toujours permettre à la personne qui l’a reçu de faire un reporting de sa gestion.

Les destinateurs de reporting comptable

Dans sa gestion, l’entreprise génère un important flux d’informations permettant au  délégant  ou la personne qui a donné le pouvoir d’exercer son contrôle, est ce qu’on appelle le reporting. Le reporting est le compte rendu comptable de ce que le subordonné ou le délégataire a fait des ressources qu’il a reçues de son supérieur ou principal. Un rapport ou un document de synthèse peut informer des actions, des résultats ou des deux. S’il s’agit des actions de la part de l’agent, les comptes seront détaillés et ils indiqueront la valeur des facteurs intervenant dans le processus de production.

Le reporting des moyens est strictement interne et particulier à chaque entreprise. Si le document de synthèse ne concerne que les résultats, sa forme peut être standard car les questions des utilisateurs de l’information financière se posent à peu près dans les mêmes termes, quelle que soit la nature de l’entreprise. Je pense qu’il est temps de vous donner les différentes personnes que le reporting comptable est destiné.

Reporting destiné aux apporteurs de capitaux

La grande question qu’il faut toujours se poser est de savoir comment l’entreprise peut-elle se procurer les ressources pour alimenter le processus de production si elle ne détient pas déjà des liquidités avant de commencer son exploitation ? Les fournisseurs pourraient accorder des crédits pour amorcer la pompe mais le cycle d’exploitation risque d’être bien plus long que la durée du crédit que les fournisseurs sont disposés à consentir. Ce sont les apporteurs de capitaux qui doivent fournir les ressources financières initiales qui permettront d’amorcer le cycle de production. Le dirigeant de l’entreprise est donc l’agent de l’apporteur de capital ; il a reçu mandat d’employer le capital pour réaliser un profit dans des conditions de risque acceptables.

Dans un système capitaliste, on n’apporte pas des capitaux sans être motivé par l’espoir de réaliser un profit sur cet investissement. Il est donc normal que l’entreprise rende compte de l’emploi des fonds et des résultats obtenus de leur utilisation dans le processus de production. Ainsi, je peux vous assurer qu’il existe deux sortes d’apporteurs de capitaux.

Les actionnaires qui placent leurs capitaux pour une durée indéterminée, qui sont disposés à assumer ou à partager directement ou indirectement les risques de l’entreprise en contrepartie d’un rendement variable mais probablement élevé sous la forme de dividendes mais surtout de plus-values quand ils revendront leurs actions et qui participent aux décisions directement ou par l’intermédiaire de l’organe d’administration qui les représente et.

Les prêteurs qui ne souhaitent supporter qu’un minimum de risques de l’entreprise et qui veulent obtenir un rendement garanti pour les fonds qu’ils lui confient jusqu’à une échéance déterminée. Chaque catégorie de fournisseurs de fonds a des besoins spécifiques d’informations que le système comptable doit satisfaire. Les prêteurs veulent surtout être tenus informés de la capacité de l’entreprise à verser périodiquement des intérêts et à rembourser au terme convenu, les fonds qu’elle a empruntés.

Reporting destiné aux partenaires de l’entreprise

Formellement, l’entreprise n’est pas un agent des salariés, des clients ou des fournisseurs. Il est cependant normal qu’ils soient tenus informer s’ils ont une relation durable avec l’entreprise. D’autres personnes qui cherchent à évaluer les risques d’une entreprise et ses chances de survie, utiliseront les documents comptables établis initialement à l’intention des apporteurs de capitaux. Ces autres utilisateurs analyseront le modèle d’entreprise et observeront des ratios significatifs ou des indicateurs de l’efficience et de la pertinence du processus mais aussi de la sécurité des fonds confiés par les apporteurs de capitaux.

Reporting destiné aux supérieurs hiérarchiques et aux collègues de même Rang

La comptabilité décrit les opérations liées aux actions et aux décisions et leurs résultats. Il est normal et pratique qu’un supérieur hiérarchique se serve de l’information comptable pour vérifier si le subordonné s’est bien acquitté de ses responsabilités. Si le supérieur ne s’intéresse qu’aux résultats, il peut suffire de présenter l’information sous une forme analogue à celle destinée aux apporteurs de capitaux. En revanche, si le supérieur veut apprécier les actions du subordonné, il s’intéresse au détail de ses activités dans l’exercice de sa mission. Dans ce cas, les états comptables seront davantage orientés vers les processus et ils seront basés sur les données de la comptabilité de gestion.

Conclusion sur la relation d’agence et le reporting

Je suis à la fin de cet article qui a parlé sur la relation d’agence et le reporting comptable dans une entreprise. Deux grands points ont été développés dans cet article, dont une petite notion sur la relation d’agence qui s’est concentré sur le fait de donner un pouvoir à une personne dans le but de réaliser un ensemble des tâches spécifique dans la réalisation des objectifs que l’entreprise s’est assigné et dans le second point de notre article, je fais voir les différentes personnes qu’un rapport doit toujours être destiné dont les apporteurs des capitaux, les partenaires de l’entreprise et afin, les collègues et les supérieurs hiérarchiques. Je suis fier de votre lecture de cet article, je vous conseille de laisser un commentaire ci-dessous.

Add Comment