Autofinancement de l’Entreprise : Les Avantages et les Inconvénients

Dans sa gestion de chaque jour, une entreprise a la possibilité de recourir à un  autofinancement ou au financement extérieur. Cette possibilité mérite d’être analysée avant que le gestionnaire décide sur le choix qu’il doit faire. Cette analyse de l’autofinancement de l’entreprise doit se porter sur les avantages et les inconvénients. Je sais que vous êtes à la hâte pour connaitre ces avantages et inconvénients de l’autofinancement de l’entreprise, alors pas des problèmes. Nous allons bientôt commencer.

Comme vous le savez, l’autofinancement de l’entreprise constitue le mode de financement par excellence originel et fondamental. Car une entreprise peut obtenir le financement extérieur si elle avait avant développé ses activités à partir de ses fonds propres. Ainsi, l’autofinancement constitue la forme originelle du financement dans la mesure où il correspond aux premières formes historiques d’avance en capital. Avant de parler des avantages et inconvénients de l’autofinancement de l’entreprise, je vais essayer de faire une petite définition de l’autofinancement de l’entreprise.

 Définition de l’autofinancement de l’entreprise

L’autofinancement de l’entreprise est la capacité pour une entreprise à financer son activité ainsi que ses investissements à l’aide de ses propres moyens financiers. C’est un mode de financement interne à l’entreprise, qui se compose essentiellement des amortissements comptables et des réserves que l’entreprise a mis de côté pendant une période donnée.

Nous ne pouvons pas parler de l’autofinancement de l’entreprise si l’entreprise ne fait pas des réserves mais aussi ne possède pas des amortissements. Là je sais que vous allez me demander pourquoi les amortissements et les réserves, les amortissements parce que dans la pratique ce sont des charges non décaissable par l’entreprise et sont normalement comptabilisés et ces charges non décaissable ne sont pas imposable par les fiscs. L’autofinancement de l’entreprise fait recourt aux réserves car ceux derniers sont une partie du résultat positif que l’entreprise a jugé bon de ne pas distribuer selon les statuts ou au bon vouloir des actionnaires.

L’autofinancement de l’entreprise constitue la forme fondamentale du financement dans la mesure où les autres modes de financement externe (finance directe ou intermédiation) fonctionnent normalement comme de simples avances sur un autofinancement à venir. En d’autres termes, une entreprise ne peut accéder au financement externe que si elle présente des chances sérieuses de parvenir à un auto- financement futur qui lui permettra de reconstituer les avances consenties par des tiers. Ainsi, une entreprise recevant un crédit bancaire devra le rembourser sur ses résultats financiers futurs, c’est-à-dire sur son autofinancement. Ce dernier constitue donc, en dernière analyse, le pivot fondamental qui supporte le financement de l’entreprise. Nous pouvons alors faire un coup d’œil sur les avantages de l’autofinancement de l’entreprise.

Avantage de l’autofinancement de l’entreprise

Nous ne pouvons pas analyser les avantages de l’autofinancement de l’entreprise sa pouvoir analyser la part des intervenant dans la vie d’une entreprise. Car si les dirigeants de l’entreprise peuvent accepter de s’autofinancer pendant une période donnée, les actionnaires de l’autre côté peuvent accepter ou refuser de l’autofinancement si ils ne voient pas des avantages qui y vont en tirer. Ainsi, aux différents niveaux de l’entreprise, plusieurs intervenants vont avoir des attentes différentes pour un autofinancement de l’entreprise.

Comme par exemple les actionnaires de l’entreprise qui en attendent des gains en capital et une rémunération nette d’impôt meilleure pour l’autofinancement que les dirigeants ont accepté de faire. Et de leur côté, les dirigeants qui acquièrent un degré de liberté et de décision plus élevé, pour les créanciers qui eux trouvent la crédibilité dans l’amélioration de la capacité de remboursement de l’entreprise et pour les Des salariés ; qui au de la des revendications salariales, trouvent réconfort dans le renfoncement de la capacité de création de voleur de leur entreprise.

L’autofinancement de l’entreprise contribue ainsi à sauvegarder le contrôle de l’affaire et à préserver l’indépendance ; la flexibilité ; la rapidité des décisions de ses dirigeants. Par ailleurs un autofinancement lourd ; au point d’éliminer le recours aux dettes : peut priver l’entreprise et les actionnaires d’une rentabilité des fonds propres pouvant être amélioré par l’effet de levier de l’endettement. Le financement interne présent de nombreux avantage pour le dirigeant de l’entreprise : disponibilité ; flexibilité ; absence de contrôle explicite par les pourvoyeurs des capitaux. Nous pouvons voir les inconvénients.

Inconvénients de l’autofinancement de l’entreprise

Une entreprise qui utilise le régime d’autofinancement pur possède néanmoins des limitations qui expliquent la nécessité de recourir au financement externe. Dans une telle situation, chaque entreprise finance ses activités sur base de ses résultats propres provenant de l’intégralité de ses opérations. Elle s’assure donc une totale autonomie financière. Du point de vue de l’économie nationale, un tel régime circonscrit clairement les responsabilités et les risques liés au financement puisqu’il impose alors à chaque entreprise de dégager l’autofinancement nécessaire à sa survie et à sa croissance. En cas d’échec, seuls ses propriétaires seront directement concernés par les difficultés financières rencontrées et les risques financiers se trouvent alors rigoureusement délimités.

L’autofinance de l’entreprise contribue à la diminution de la mobilité du capital en maintenant dans son secteur d’origine l’épargne qui y est dégagé. L’autofinancement assure l’indépendance financière de l’entreprise dans la mesure où l’entreprise ne peut pas solliciter des ressources externes pour faire face aux fonctionnements de l’activité. Et comme aussi accroît la capacité d’endettement de l’entreprise dans le futur. L’autofinancement de l’entreprise démunie la capacité de l’entreprise dans l’utilisation de son capital. Ainsi, l’entreprise est obligé de ne pas faire recourt au crédit pour le financement des investissements même du fonds de roulement dans ses activités. Dans cette situation, en cas de la présence d’une opportunité l’entreprise ne sera pas capable de saisir cette opportunité car elle est toujours obligée de ne pas prendre un crédit pour financer cette opportunité.

Conclusion

Nous sommes à la fin de notre article qui a parlé les avantages et les inconvénients de l’autofinancement de l’entreprise. Comme conclusion, je peux vous dire que l’entreprise peut utiliser l’autofinancement pour financer les investissements mais aussi de recourir aux financements extérieur en cas de besoin. Mais l’entreprise doit toujours analyser le niveau de l’autofinancement comme celui de recourir au financement extérieur.

Add Comment