Flux de la Trésorerie : Quelle Analyse à Faire

Normalement, les états financiers d’une entreprise nous donner une vision claire de l’affectation des ressources de l’entreprise et le profit trouvé dans cette affection. Ainsi, le flux de la trésorerie permet de compléter le diagnostic de la performance et de contourner la plupart des difficultés associées à une analyse qui se limite à l’examen de l’état des résultats et du bilan. Dans cet angle de vue, un gestionnaire d’une entreprise peut se demander comment faire une analyse en fonction de la trésorerie d’une entreprise à partir des flux ? Si vous avez cette question en tête pas des problèmes. Vous allez avoir une réponse à la fin de cet article.

Les états financiers traditionnels dont bilan et état des résultats, même s’ils présentent l’information financière le plus fidèlement possible, contiennent certaines limites. Dans le cadre de l’analyse des différentes utilisations de moyens que l’entreprise a utilisé dans l’obtention de résultant qui se trouvent dans les états financiers. Ainsi, l’analyse de l’état des flux de trésorerie que l’on peut appeler encore l’état de l’évolution de la situation financière de l’entreprise permet de représenter un complément essentiel à tout diagnostic de la situation financière et de précise le jugement porté sur la rentabilité, l’efficacité et la solvabilité.

Analyse de l’état de flux de la trésorerie

Comme vous le savez, l’état des flux de trésorerie retrace l’ensemble des flux de trésorerie, qu’ils soient liés aux activités d’exploitation, d’investissement ou de financement d’une entreprise dans une période donnée que l’entreprise a utilisé. Avec cette option, je peux vous dire qu’on ne peut jamais faire une analyse de flux de la trésorerie sans faire une analyse de l’affectation des moyens dont  l’entreprise a financé ces activités. Ainsi, l’autre objectif de l’analyse de flux de la trésorerie est de fournir des éléments d’analyse de gestion de la croissance. Ainsi, analysons ces quatre moyens qu’une entreprise utilise sa trésorerie pour le financer.

Analyse de flux de la trésorerie par l’activité d’exploitation

L’élabore d’un état des flux de la trésorerie, permet de  faire une division de l’activité en trois blocs dans le tableau de l’état de flux de la trésorerie. Avec cette division, elle permet de comprendre le montant que l’entreprise a affecté dans le financement des activités d’exploitation. Ainsi, il est important de faire de commencer notre analyse par le premier bloc de ce tableau. La plus grande question que l’on peut se poser dans cette question est de savoir est-ce que les activités normales de l’entreprise a permis de générer de flux de la trésorerie suffisante. La réponse à cette question va nous permettre de bien cerner cette analyse.

Si je fais une analogie simple avec l’analyse classique que beaucoup des personnes préfèrent qui est celui de ratios, on pourrait être tenté de mettre en rapport les flux de trésorerie générés par l’exploitation avec les ventes ou les actifs et de calculer un rendement en termes de flux de trésorerie. Même si en analysant le flux de la trésorerie par des procèdes de ratios, l’interprétation des données ainsi obtenues n’est pas facile à faire. Dans le cas de l’analyse de flux de la trésorerie, il y a deux situations que nous pouvons avoir dont une positive et l’autre négative, ainsi, ces situations permettent au gestionnaire de bien analyser.

Dans la première situation, le flux générés par l’exploitation sont positifs et en quantité suffisante. Dans le second cas, les flux générés par l’exploitation sont négatifs, ou encore sont positifs mais en quantité insuffisante. En abordant le premier cas, c’est-à-dire la situation où les flux générés sont en quantité suffisante. De façon pratique, l’analyste veut savoir comment le niveau atteint par le flux de la trésorerie suffisant ? Pour considérer que le niveau est suffisant, l’entreprise doit avoir généré assez de flux de la trésorerie pour satisfaire ses trois niveaux de besoins. Ainsi, elle doit être en mesure de :

  • effectuer les investissements dans les immobilisations qui permettent le maintien de la capacité bénéficiaire,
  • rembourser les dettes qui viennent à échéance,
  • et de rémunérer les propriétaires de l’entreprise.

Ainsi, dans la deuxième situation, où une entreprise présente de flux de la trésorerie générés par l’exploitation négatif, ou encore positif mais en quantité insuffisante. L’analyste doit savoir la gravité d’une telle situation pour une entreprise. Tout dépend du contexte. On peut trouver quatre explications à cette situation dont : un rendement des actifs insuffisant, une incapacité pour l’entreprise d’autofinancer la croissance de ses ventes, une mauvaise gestion des actifs nets à court terme se traduisant en un allongement du cycle de conversion de l’encaisse et afin, un ou plusieurs événements exceptionnels.

Analyse de flux de la trésorerie par les activités d’investissement

L’objectif principal de cette analyse est de s’interroger sur la pertinence du niveau des investissements effectués par l’entreprise. Il arrive de fois que la situation de vente de l’entreprise reste dans une situation stagnante, ainsi, les investissements doivent correspondre au montant des amortissements apparaissant à l’état des résultats du dernier exercice financier de l’entreprise. Ainsi, un investissement moindre peut signifier une incapacité à maintenir la capacité bénéficiaire de l’entreprise. Je pense que vous allez vous demander comment l’analyste doit se comporter face à cette situation ?

L’analyste est obligé de porter une attention spéciale aux acquisitions que l’entreprise a effectué durent d’exercice financier que l’entreprise vient de réaliser. Ces dernières ont un impact à la baisse ou à la hausse sur le ratio de rotation des actifs. Cet impact est toutefois temporaire, car il se base sur une période donnée alors que les investissements ont un caractère durable dans l’entreprise. En effet, le ratio reflète l’augmentation ou la diminution d’actifs sans toutefois refléter l’augmentation ou la diminution de ventes qui en découlent et qui seront enregistrées seulement au prochain exercice financier.

Analyse de flux de la trésorerie des activités de financement

Dans la vie d’une entreprise, mais aussi avec le développement des outils financier, les principales activités de financement sont les suivantes : émission ou rachat d’actions, augmentation ou remboursement de la dette à long terme et versement de dividendes. À ce niveau de l’analyse, il peut s’avérer intéressant d’isoler le dividende versé des autres activités de financement de l’entreprise. L’état des flux de trésorerie prend alors la forme suivante : La nature du financement additionnel obtenu pour financer les investissements de l’exercice est-il adéquat, à partir de quels fonds les dividendes ont-ils été versés.

Dans la première situation, l’analyste doit toujours se rappelle que les investissements à long terme, tels que les achats d’immobilisations ou une augmentation permanente du fonds de roulement, doivent être normalement financés par des sources de fonds à long terme, et dans la deuxième situation, il est important de payer les dividendes par des moyens internes de l’entreprise ou de pouvoir trouvé des financements extérieurs mais à court terme.

Conclusion

Nous sommes à la fin de notre article qui parle sur l’analyse des flux de la trésorerie dans une entreprise. Tout au long de cet article, nous avons vu ce que la personne qui est chargé de faire une analyse sur le flux de la trésorerie doit tenir en compte en vue de faire une bonne prestation de son travail. Nous avons analysé trois niveaux d’analyse dont les investissements, les activités d’exploitation et de la trésorerie. Et à chaque niveau, ce que l’analyse doit analyser.

Add Comment