L’Evolution des Normes Légales de la Comptabilité

En 1494, la comptabilité est devenue une science avec la publication de l’ouvrage de Luca Pacioli, mais aussi les gouvernements s’y intéressent pour voir dans quelle mesure ils peuvent financer les dépenses gouvernementales. Ainsi, il faut créer des normes légales de la comptabilité.

Je pense que vous avez lu notre article qui a parlé des origines de la comptabilité jusqu’à l’apparition du très célèbre ouvrage « Tractatus » en 1494. Si vous n’avez pas encore lu cet article, je vous conseille de cliquer le lien qui se trouve ici Vous vous demandez quelle est la suite de l’histoire de la comptabilité ? Alors, je vous assure que vous êtes sur un bon endroit car vous allez augmenter un plus sur l’origine de la comptabilité.

La Pratique de la Comptabilité comme Preuve de Bonne Gestion

A partir de XIVème siècle, des marchands des nombreuses villes étaient obligés d’aller à un bureau des marchands exposer les règles qu’ils suivaient pour la tenue de leurs comptes et faire opposer un visa spécial sur la première page de leurs registres, lesquels étaient fréquemment montrés aux partenaires commerciaux pour faire preuve de bonne de la gestion dans leur business de chaque jours. Ces bureau étaient considérés comme le bureau de notariat et chaque commerçant devait notarié son registre commercial.

Je tiens à vous signaler que le livre Le ractatus – Particularis de computis et scripturis n’est qu’une partie d’une encyclopédie monumentale des sciences mathématiques, conçue par Pacioli, et intitulée Summa di arithmetica, geometrica, proportioni et proportionalita.

A partir de 1673, plusieurs Etats commencèrent à obliger les commerçants de constituer des livres de commerce où ils doivent enregistrer toutes les opérations qu’ils ont effectuées, des dettes, des créances, de la paie mais aussi des dépenses qu’ils ont faites pour les besoins de leurs familles. Dans certains pays, Ils étaient tenus également de faire tous les 2 ans “l’inventaire de tous leurs effets mobiliers et immobiliers et de leurs dettes actives et passives” c’est-à-dire d’établir leur bilan. Avec ces obligations, petit à petit, ces Etats imposèrent des Normes légales de la comptabilité que chaque commerçant est obligatoirement obligé à respecter.

L’objectif des Etats d’intervenir dans la comptabilité était de réglementer l’information entre commerçants et de disposer de preuves en cas de litige judiciaire, de succession, de partage de société et de faillite, mais aussi à avoir une vision sur l’activité de commerçant en vue d’une imposition fiscale. C’est au courant de ces années que principes actuels de confection du bilan et du compte de résultat sont nés à ce moment.

Dans l’objectif de financer les différentes dépenses des Etats, surtout après la période de la première guerre mondiale que les Etats imposèrent l’impôt global sur le revenu et la nécessité d’une information comptable sur les bénéfices industriels et commerciaux.

La Comptabilité Analytique

Nous venons de voir que la comptabilité est apparue suite au contexte socio-économique des commerçants Italiens de la Renaissance, ces usages sont essentiellement externes, juridiques puis fiscaux. Mais pour vous dire la vérité pendant cette période, la comptabilité était destinée à l’usage externe de l’entreprise. L’usage de la comptabilité comme source de l’information au niveau interne commence à partir de la fin de XIXème siècle où quelques entreprises industrielles ont commencé à calculer les coûts de leurs produits pour définir leur politique de prix. Mais ce n’est qu’à partir de 1930, surtout aux Etats-Unis que la comptabilité analytique s’est vraiment développée. L’Europe, qui connaissait ces outils mais les utilisaient peu ou mal ne commença à s’y intéresser que dans les années 50 sous l’effet de missions d’information aux Etats-Unis, de l’émergence d’une plus forte concurrence sur les marchés, due notamment à l’ouverture progressive des frontières.

Lors de la naissance de la comptabilité analytique, cette dernière était axée tout d’abord vers la connaissance des prix de revient complets des produits par la méthode des sections homogènes. C’est à partir de 1960 que les entreprises se tournèrent vers des systèmes destinés au contrôle à court terme, de type de gestion budgétaire. Parallèlement des méthodes de comptabilité en coûts partiels (“directs” ou “variables”) apparurent pour parer aux difficultés d’usage des coûts complets dans une optique de contrôle et d’aide à la décision.

Comme la comptabilité à l’origine était imposée par les gouvernements, mais la comptabilité analytique n’étant pas obligatoire, une assez grande multiplicité de méthodes subsistent toutefois, adaptées à des besoins et des structures spécifiques. Les méthodes de la comptabilité analytique se différencient selon la taille des entreprises, mais aussi de l’activité que l’entreprise exerce.

Si les grandes et moyennes entreprises ont presque toutes actuellement une comptabilité analytique et un système de contrôle de gestion, il n’en va pas de même des petites qui pour la plupart ne connaissent encore leurs coûts que de manière approximative. A l’inverse, l’époque actuelle est marquée, en ce qui concerne la comptabilité générale, par la diffusion quasi complète d’un modèle normalisé et institutionnalisé, ainsi d’ailleurs que par un effort d’harmonisation internationale qui accompagne le développement des groupes multinationaux.

Avec le souci de pouvoir rendre l’interprétation de la comptabilité anniversaire, au niveau international, il y a des normes de présentation et d’interprétation des documents comptable pour faciliter aux investisseurs de bien analysé les états financiers. Cette harmonisation au niveau international de la comptabilité se fait sur base des normes nationales et est coordonnées par divers organismes internationaux. Au niveau mondial, un organisme nous avons une organisation IASC (International Accounting standard committee) qui a été fondé en 1973, mais au niveau régional, nous avons plusieurs organisations qui étudient l’harmonisation des systèmes comptables.

Bien que l’histoire de la comptabilité soit présentée d’une manière brève pour faciliter sa compréhension, normalement, dans chaque pays vous pouvez trouver sa propre histoire de la comptabilité mais à notre niveau, nous avons essayé de présenter une histoire synthétique pour avoir une vision du développement de cette discipline de la gestion.

Ensemble, nous avons parcouru l’histoire de la comptabilité depuis ses origine jusqu’à son stade actuelle. Je pense que cette histoire vous a passionné et va vous donner le goût de faire des recherches dans le domaine de la comptabilité. Je vous inviter chaque fois de consulter notre site pour pouvoir comprendre le développement de la comptabilité mais aussi des actualités et des conseils sur le monde de la finance.

 

 

Add Comment